Laboratoiree d'archéologie du Québec
< RETOUR À LA RECHERCHE
Pièce de jeu. Face avantImage
Photo : Mathieu Landry 2022, Creative Commons 4.0 (by-nc-nd) Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal
Pièce de jeu. Face arrièreImage
Photo : Mathieu Landry 2022, Creative Commons 4.0 (by-nc-nd) Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal

LOCALISATION

PROVENANCE ARCHÉOLOGIQUE+

Provenance archéologique

BjFj-101 > Opération 12 > Sous-opération C > Lot 41 > Numéro de catalogue 1495

Contexte(s) archéologique(s)

Fort

Région administrative

Montréal

MRC

Montréal

Municipalité

Montréal

Fonction du site

commerciale : poste de traite
religieuse
militaire
domestique
entreposage
halte, lieu de surveillance
agricole
institutionnelle
commerciale

ÉVALUATION D'INVENTAIRE+

La pièce de jeu fait partie de la collection archéologique de référence du Québec parce qu'elle a été trouvée sur le site du fort de Ville-Marie. De plus, elle constitue un exemple insolite de jeton à jouer fait à partir d'une assiette en faïence recyclée.

SYNTHÈSES ET RÉFÉRENCES+

Synthèse historique

La pièce de jeu provient du fond d'une assiette en faïence, une matière qui est rare dans la collection du fort de Ville-Marie. Ce type de céramique, qui est de qualité supérieure, exige des procédés de fabrication élaborés. L'avers de la pièce est orné de fleurs stylisées, alors que le revers est décoré de motifs géométriques.

Le type de décor à l'oxyde de cobalt qui orne cette pièce de jeu est une copie du décor qui orne les porcelaines de Chine de type kraak. La porcelaine de Chine, à cette époque, est un article d'importation rare et très dispendieux, accessible uniquement aux gens fortunés. Certains pays, dont les Pays-Bas, en font des copies en faïence qui en reproduisent les décors et sont vendues à prix moindre. Il s'agit d'un des plus anciens exemplaires en faïence d'une copie de porcelaine de Chine de type kraak trouvés au Canada datant du XVIIe siècle. Ce type de faïence a été mis au point au cours des années 1640 à Delft, aux Pays-Bas. Le décor de l'objet rappelle les productions hollandaises de Delft des années 1640 à 1690.

La pièce de jeu provient d'un objet cassé en de nombreux fragments, comme l'indique le petit format des tessons trouvés. La forme presque circulaire de cet artéfact et son petit format laissent supposer que sa taille est le résultat d'un acte volontaire, probablement pour en faire un jeton pour des jeux de société. Il est aussi possible que ce choix ait été dicté par la présence de décor sur l'une de ses faces.

Cette pièce de jeu a été découverte en 2012 sur le site du fort de Ville-Marie, à Montréal. Ce fort est construit en 1642, agrandi en 1643 et abandonné à partir de 1665, à la suite du départ de Paul de Chomedey de Maisonneuve, l'un des fondateurs de Ville-Marie.

RÉFÉRENCES

BÉLANGER, Christian, dir., Brad LOEWEN, dir., Justine BOURGUIGNON-TÉTREAULT et Alex LEFRANÇOIS-LEDUC. Fouilles archéologiques sur le site du Domaine de Callière à Montréal, BjFj-101. Rapport d'activités, intervention de 2012. Rapport de recherche archéologique [document inédit], MCCQ/Ville de Montréal/Pointe-à-Callière/Université de Montréal, 2013. 157 p.
DE PLAS, Solange. Les faïences de Nevers et du centre de la France du XVIe au XIXe siècle. Paris, Charles Massin, 1977. 83 p.
GUILLEMÉ-BRULON, Dorothée. Histoire de la faïence française : Lyon et Nevers - Sources et rayonnement. Paris, Charles Massin, 1997. 151 p.
L'ANGLAIS, Paul-Gaston. Analyse de la collection archéologique pour fins d’interprétation, site BjFj-101, Fort de Ville-Marie / Domaine de Callière. [Document inédit], Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal, 2015. 107 p.
L'ANGLAIS, Paul-Gaston. « La faïence en Nouvelle-France : le cursus de l'assiette ». CÔTÉ, Hélène, dir. et Christian ROY, dir. Rêves d'Amériques : regard sur l'archéologie de la Nouvelle-France. Archéologiques, Collection Hors-série, 2. Québec, Associations des archéologues du Québec, 2008, p. 169-284.
L'ANGLAIS, Paul-Gaston. « Tome 4, volume 1 : Regards sur la vie des gouverneurs (1620-1834) ». CLOUTIER, Pierre, dir., Michel BRASSARD, Manon GOYETTE, Jacques GUIMONT et Paul-Gaston L'ANGLAIS. Fouilles archéologiques aux Forts et Châteaux Saint-Louis (1620-1871). Rapport de recherche archéologique [document inédit], Parcs Canada, 2012, s.p.
PIJL-KETEL, C. L. van der, dir. The Ceramic load of the "Witte Leeuw" : 1613. Amsterdam, Rijksmuseum, 1982. 301 p.
POTHIER, Louise, dir. Fragments d'humanité : Pièces de collections. Archéologie du Québec. Montréal, Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal / Éditions de l'Homme, 2016. 152 p.