Laboratoiree d'archéologie du Québec
< RETOUR À LA RECHERCHE
Bouteille à boisson alcoolisée de forme cylindrique allongée. Côté AImage
Photo : Émilie Deschênes 2016, Creative Commons 4.0 (by-nc-nd) Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal
Bouteille à boisson alcoolisée de forme cylindrique allongée. Côté BImage
Photo : Émilie Deschênes 2016, Creative Commons 4.0 (by-nc-nd) Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal
Bouteille à boisson alcoolisée de forme cylindrique allongée. Vue généraleImage
Photo : Joanie April-Gauthier 2013, © Ministère de la Culture et des Communications

PROVENANCE ARCHÉOLOGIQUE+

Provenance archéologique

CeEt-7 > Opération 6 > Sous-opération B > Lot 4 > Numéro de catalogue 845

Contexte(s) archéologique(s)

Latrines

ÉVALUATION D'INVENTAIRE+

La bouteille à boisson alcoolisée de forme cylindrique allongée fait partie de la collection archéologique de référence du Québec parce qu'elle témoigne d'un type de bouteille fabriqué en Angleterre durant le dernier quart du XVIIIe siècle. Elle a aussi été choisie en raison de la forme particulière de son goulot.

SYNTHÈSES ET RÉFÉRENCES+

Synthèse historique

Cette bouteille à boisson alcoolisée de forme cylindrique allongée a été mise au jour sur le site de la maison Guillaume-Estèbe, dans le secteur de Place-Royale à Québec.

L'objet a été fabriqué en Angleterre, où ce type de bouteille à corps cylindrique allongé est produit entre 1760 et 1820. La forme du goulot de cette bouteille permet cependant de situer sa fabrication entre 1785 et 1800 environ. Le contenant a une capacité probable de 800 ml.

Ce type de bouteille aurait servi au vieillissement du vin. Cette pratique se développe en Angleterre au cours de la seconde moitié du XVIIe siècle, l'île ne produisant alors plus de vin et devant importer du continent celui qu'elle consomme. L'embouteillage du vin permet non seulement d'en prolonger la durée de vie, mais il en bonifie aussi le goût. Ce type de bouteille aurait été entreposé couché sur le côté. Cette façon de faire permet de conserver le bouchon humide, empêchant ainsi l'air de pénétrer dans la bouteille et d'en altérer le contenu.

En plus de servir au vieillissement du vin, la bouteille est utilisée pour transporter le vin à la table depuis le cellier et pour en faire le service. La carafe pour le service du vin à la table apparaît au cours du XVIIIe siècle. Elle peut être remplie à partir d'une telle bouteille.

RÉFÉRENCES

BOSSCHE, Willy Van den. Antique glass bottles : their history and evolution (1500-1850). Woodbridge, Antique Collector's Club, 2001. 439 p.
JONES, Olive R. et E. Ann SMITH. La verrerie utilisée par l'armée britannique de 1755 à 1820. Études en archéologie, architecture et histoire. Ottawa, Direction des lieux et des parcs historiques nationaux, Parcs Canada, 1985. 143 p.
JONES, Olive R. Les bouteilles à vin et à bière cylindriques anglaises, 1735-1850. Études en archéologie, architecture et histoire. Ottawa, Lieux et parcs historiques nationaux, Environnement Canada, Parcs, 1986. 184 p.
LA GRENADE-MEUNIER, Monique et al. Vivre à Place-Royale entre 1760 et 1820. Patrimoine, série Dossiers, 81. Québec, Publications du Québec, 1993. s.p.