Laboratoiree d'archéologie du Québec
< RETOUR À LA RECHERCHE
Fer à chaussure. Côté AImage
Photo : Hendrik Van Gijseghem 2018, Creative Commons 4.0 (by-nc-nd) Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal
Fer à chaussure. Côté BImage
Photo : Hendrik Van Gijseghem 2018, Creative Commons 4.0 (by-nc-nd) Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal

LOCALISATION

PROVENANCE ARCHÉOLOGIQUE+

Provenance archéologique

BjFj-101 > Opération 8 > Sous-opération B > Lot 27 > Numéro de catalogue 1546

Contexte(s) archéologique(s)

Fort

Région administrative

Montréal

MRC

Montréal

Municipalité

Montréal

Fonction du site

commerciale : poste de traite
religieuse
militaire
domestique
entreposage
halte, lieu de surveillance
agricole
institutionnelle
commerciale

ÉVALUATION D'INVENTAIRE+

Le fer à chaussure fait partie de la collection archéologique de référence du Québec parce qu'il a été trouvé sur le site du fort de Ville-Marie.

SYNTHÈSES ET RÉFÉRENCES+

Synthèse historique

Ce fer à chaussure est vraisemblablement fabriqué sur place, à Ville-Marie (aujourd'hui Montréal), compte tenu de sa forme légèrement asymétrique. Ce fer est constitué d'une bande en fer forgé de section rectangulaire, courbée. La lanière est plus large au talon et est fuselée près de l'autre extrémité. L'artéfact ne comporte aucun trou de fixation, ce qui signifie que l'objet a été jeté avant d'être terminé. Fixé au talon d'une chaussure au moyen de clous, le fer sert à préserver le talon d'une chaussure de l'usure prématurée.

Ce fer à chaussure a été mis au jour en 2006 sur le site du fort de Ville-Marie, à Montréal. Ce fort est construit en 1642, agrandi en 1643 et abandonné à partir de 1665, à la suite du départ de Paul de Chomedey de Maisonneuve, l'un des fondateurs de Ville-Marie. Le contexte archéologique de l'objet semble postérieur à 1665, mais il demeure possible qu'il ait été utilisé à l'époque du fort. D'ailleurs, des forgerons exercent leur métier dans le fort de Ville-Marie, et les fouilles ont permis de découvrir des barres de fer et des objets en cours de production.

Les fers à chaussure sont très rares sur les sites archéologiques québécois du XVIIe siècle. La plupart ont été trouvés sur des sites du XVIIIe siècle, notamment sur des sites d'occupation militaire. Il se peut par ailleurs que ce fer à chaussure ait été destiné à un soldat, puisque ces objets sont plus fréquents sur les sites militaires.

RÉFÉRENCES

BÉLANGER, Christian et Brad LOEWEN. Fouilles archéologiques dans l'îlot Callière à Montréal, BjFj-101. Rapport d'activités 2006. Rapport de recherche archéologique [document inédit], MCCQ/Ville de Montréal/Université de Montréal, 2008. 144 p.