Laboratoiree d'archéologie du Québec
< RETOUR À LA RECHERCHE
Pipe. Côté gaucheImage
Photo : Joey Leblanc 2018, Creative Commons 4.0 (by-nc-nd) Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal
Pipe. Côté droitImage
Photo : Joey Leblanc 2018, Creative Commons 4.0 (by-nc-nd) Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal
Pipe. Détail du talonImage
Photo : Joey Leblanc 2018, Creative Commons 4.0 (by-nc-nd) Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal
Pipe. Détail du foyerImage
Photo : Joey Leblanc 2018, Creative Commons 4.0 (by-nc-nd) Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal
Pipe. Détail marque, côté proximal du fourneauImage
Photo : Joey Leblanc 2018, Creative Commons 4.0 (by-nc-nd) Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal
Pipe. Détail marque, côté gauche du talonImage
Photo : Joey Leblanc 2018, Creative Commons 4.0 (by-nc-nd) Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal
Pipe. Détail marque, côté droit du talonImage
Photo : Joey Leblanc 2018, Creative Commons 4.0 (by-nc-nd) Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal

LOCALISATION

PROVENANCE ARCHÉOLOGIQUE+

Provenance archéologique

CeEt-198 > Opération 1 > Sous-opération B > Lot 1 > Numéro de catalogue 20

Région administrative

Capitale-Nationale

MRC

Québec

Municipalité

Québec

Fonction du site

domestique

ÉVALUATION D'INVENTAIRE+

La pipe fait partie de la collection archéologique de référence du Québec, car elle constitue un exemplaire représentatif d'une pipe anglaise de ce type affichant une marque de fabricant sur le côté proximal du fourneau et de part et d'autre du talon.

SYNTHÈSES ET RÉFÉRENCES+

Synthèse historique

La pipe en terre cuite fine, de facture assez soignée, est fabriquée à Londres, en Angleterre, probablement entre 1700 et 1770 en raison de sa forme. La pipe ne semble pas avoir été utilisée, car l'intérieur du fourneau n'affiche aucune trace de combustion.

La marque « TD » apparaissant dans un cartouche circulaire moleté sur le côté proximal du fourneau et l'inscription « T » / « D » en relief de part et d'autre du talon correspond à celle de Thomas Dormer, un fabricant de Londres en affaires entre 1748 et 1770.

L'objet est mis au jour sur le site de la maison Landron, dans le secteur de Place-Royale, à Québec.

Élément(s) associé(s)

Groupes associés : Thomas Dormer (1748 – 1770)

RÉFÉRENCES

ATKINSON, D. et A. OSWALD. « London Clay Tobacco Pipes ». Journal of the British Archaeological Association. Vol. 32 (1969), p. 171-227.
DROUIN, Pierre et Mario SAVARD. Les pipes à fumer de Place-Royale. Collection Patrimoines, série Dossiers, 67. Sainte-Foy, Québec, Publications du Québec, 2000. 412 p.
OSWALD, Adrian. Clay Pipes for the Archaeologist. British Series, 14. Oxford, British Archaeological Reports, 1975. 207 p.