Laboratoiree d'archéologie du Québec
< RETOUR À LA RECHERCHE
Bouteille à boisson alcoolisée de forme globulaire à col court. Côté AImage
Photo : Joey Leblanc 2018, Creative Commons 4.0 (by-nc-nd) Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal
Bouteille à boisson alcoolisée de forme globulaire à col court. Côté BImage
Photo : Joey Leblanc 2018, Creative Commons 4.0 (by-nc-nd) Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal
Bouteille à boisson alcoolisée de forme globulaire à col court. Vue généraleImage
Photo : Joanie April-Gauthier 2013, © Ministère de la Culture et des Communications

LOCALISATION

PROVENANCE ARCHÉOLOGIQUE+

Provenance archéologique

CeEt-177 > Numéro de catalogue 57B

Contexte(s) archéologique(s)

Latrines
Voûte

Région administrative

Capitale-Nationale

MRC

Québec

Municipalité

Québec

Fonction du site

domestique

ÉVALUATION D'INVENTAIRE+

Pas de données disponibles

SYNTHÈSES ET RÉFÉRENCES+

Synthèse historique

Cette bouteille à boisson alcoolisée de forme globulaire à col court aurait été soufflée dans une verrerie en Angleterre entre 1680 et 1700. Elle pourrait avoir été introduite dans la colonie depuis la France ou encore avoir été apportée depuis les colonies anglaises d'Amérique. La bouteille pourrait avoir été remplie de vin lors de son acquisition, mais il s'agirait alors de vin français, l'Angleterre ne produisant pas de vin à cette époque. Il se peut aussi que la bouteille ait été remplie d'une autre boisson alcoolisée au moment de son acquisition.

Il s'agit d'un modèle intermédiaire de bouteille, apparu entre le style « shaft and globe » du milieu du XVIIe siècle et le style « oignon » de la fin du siècle. Ce modèle corrige un défaut du style « shaft and globe », soit le col trop long qui rendait la bouteille fragile et cassante. Toutefois, la faible hauteur du col de ce modèle rend la manipulation du contenant plus difficile, notamment lors du service du vin à table. Cet inconvénient est pris en compte par les verriers anglais lorsqu'ils conçoivent le modèle suivant, appelé « oignon ».

Cette bouteille a été mise au jour dans la fosse des latrines du pavillon de la maison Charest, dans le secteur de Place-Royale à Québec. Elle a probablement été utilisée pour l'embouteillage et la maturation du vin par le propriétaire de la maison Charest. Elle a été trouvée avec une autre bouteille de forme similaire.

Des bouteilles semblables ont également été trouvées dans l'épave du navire « Elizabeth and Mary », un navire anglais parti de Boston en 1690 pour attaquer Québec sous le commandement de William Phips (vers 1651-vers 1695) et qui sombre dans le fleuve Saint-Laurent lors de son retour dans les colonies anglaises d'Amérique.

RÉFÉRENCES

BOSSCHE, Willy Van den. Antique glass bottles : their history and evolution (1500-1850). Woodbridge, Antique Collector's Club, 2001. 439 p.
DUFOUR, Marie et Michèle JEAN. 1690, l'attaque de Québec... Une épave raconte. Montréal, Pointe-à-Callière, Musée d'archéologie et d'histoire de Montréal, 2000. 78 p.
GAGNON, François et Michel LAFRENIÈRE. À la découverte du passé : fouilles à la Place Royale. Civilisation du Québec. Série Place Royale. Québec, Ministère des Affaires culturelles, 1971. 91 p.
PITTE, Jean-Robert. La bouteille de vin : histoire d'une révolution. Paris, Tallandier, 2013. 310 p.
POTHIER, Louise, dir. Fragments d'humanité : pièces de collection. Archéologie du Québec. Montréal, Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal / Édition de l'Homme, 2016. 152 p.