Laboratoiree d'archéologie du Québec
< RETOUR À LA RECHERCHE
Fragments de vase à parement et à crestellation. Face externeImage
Photo : Hendrik Van Gijseghem 2018, Creative Commons 4.0 (by-nc-nd) Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal
Fragments de vase à parement et à crestellation. Face interneImage
Photo : Hendrik Van Gijseghem 2018, Creative Commons 4.0 (by-nc-nd) Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal
Fragments de vase à parement et à crestellation. Détail de la lèvreImage
Photo : Hendrik Van Gijseghem 2018, Creative Commons 4.0 (by-nc-nd) Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal
Fragments de vase à parement et à crestellation. Détail de la pâteImage
Photo : Hendrik Van Gijseghem 2018, Creative Commons 4.0 (by-nc-nd) Pointe-à-Callière, Cité d'archéologie et d'histoire de Montréal

LOCALISATION

PROVENANCE ARCHÉOLOGIQUE+

Provenance archéologique

BgFo-18 > Numéro de catalogue Vase 41

Contexte(s) archéologique(s)

Maison longue

Région administrative

Montérégie

MRC

Le Haut-Saint-Laurent

Municipalité

Saint-Anicet

Fonction du site

domestique

ÉVALUATION D'INVENTAIRE+

Les fragments de vase font partie de la collection archéologique de référence du Québec, car ils constituent un exemple de la production céramique des Iroquoiens du Saint-Laurent dans un site villageois datant du début du XIVe siècle, le site McDonald.

SYNTHÈSES ET RÉFÉRENCES+

Synthèse historique

Les fragments de vase à parement et à crestellation datent du XIVe siècle, soit du milieu du Sylvicole supérieur (1 000 à 450 ans avant aujourd'hui). L'artéfact sert principalement à la cuisson des aliments. Il peut également servir à l'entreposage.

Ils présentent des éléments qui aident à caractériser la production céramique des Iroquoiens du Saint-Laurent, géographiquement et chronologiquement. Dans ce cas particulier, un parement haut est un trait encore peu fréquent, qui prendra graduellement de l'ampleur dans la production des Iroquoiens du Saint-Laurent des siècles suivants, avec des intensités différentes selon les régions. Le motif en échelle est un trait dont la popularité n'est jamais très forte dans les sites de Saint-Anicet, alors qu'il gagne en popularité vers l'est et vers l'ouest dans la vallée du Saint-Laurent. L'absence d'encadrement inférieur et supérieur est un trait assez caractéristique de cette période dans la région.

Les fragments d'artéfact sont mis au jour entre 1992 et 1995, puis entre 2002 et 2007, sur le site McDonald, à Saint-Anicet, un village iroquoien datant du début du XIVe siècle.

RÉFÉRENCES

CHAPDELAINE, Claude. Le site McDonald : le plus vieux village iroquoien de Saint-Anicet. Paléo-Québec. Montréal, Recherches amérindiennes au Québec, 2018. 37 p.
LÉVESQUE, Geneviève. L’identité chez les Iroquoiens du Saint-Laurent : analyse du mobilier céramique du site McDonald, Saint-Anicet. Université de Montréal, 2015. 136 p.